échapper


échapper
ÉCHAPPER. v. n. Évader, esquiver, se sauver des mains de quelqu'un, d'une prison, de quelque péril, etc. Il se met avec la préposition de, quand il signifie, Cesser d'être où l'on étoit, sortir de, etc. Échapper des mains des sergens. Échapper du naufrage, du feu. Échapper d'un danger.
f♛/b] En ce sens il se met aussi avec le pronom personnel. Il s'est échappé des prisons.
[b]f♛/b] Il se met avec la préposition à, quand il signifie, N'être pas saisi, aperçu, etc. Échapper à la fureur, à la poursuite des ennemis. Il y a des étoiles si éloignées, des vaisseaux si déliés dans le corps humain, des insectes si petits, qu'ils échappent à la vue, aux yeux. Le sens différent des deux prépositions se fera sentir dans un exemple. L'un des coupables a échappé au Prevôt, et l'autre s'est échappé de prison.
[b]f♛/b] On dit proverbialement, N'est pas bien échappé qui traîne son lien.
[b]f♛/b] On dit, qu'Une chose est échappée de la mémoire, pour dire, qu'On ne s'en souvient pas, qu'on l'a oubliée; et qu'Elle est échappée de la main, pour dire, qu'On l'a laissé tomber par mégarde.
[b]f♛/b] On dit, que Rien n'échappe à la prévoyance, aux lumières de quelqu'un, pour dire, qu'Il voit tout, qu'il prend garde à tout.
[b]f♛/b] On dit, Laisser échapper l'occasion, pour dire, Perdre l'occasion.
[b]f♛/b] Il signifie encore avec le pronom personnel, S'emporter inconsidérément à dire ou à faire quelque chose contre la raison ou la bienséance. Il est sujet à s'échapper. Il s'échappe souvent. Il s'est échappé jusqu'à injurier son père.
[b]f♛/b] On dit encore, qu'Un mot est échappé à quelqu'un, qu'il a laissé échapper un mot, pour dire, qu'Il lui est arrivé de dire un tel mot par mégarde, sans y penser, et contre sa volonté. On dit aussi: La patience m'échappe. La vie nous échappe, le temps nous échappe sans y penser.
[b]f♛/b] On dit aussi dans le même sens: Il m'est échappé, il lui est échappé de dire, de faire, etc. Il lui échappe de dire souvent des choses mal-à-propos. Il lui est échappé des fautes, des négligences, etc. En ce sens il est impersonnel.
[b]f♛/b] On dit, qu'Un passage, une citation a échappé à un Auteur, pour dire, qu'Il l'a omise, qu'il n'y a pas pris garde.
[b]f♛/b] Le sens différent d'a échappé et d'est échappé, dans les acceptions précédentes, se fera sentir dans cet exemple: Le mot que vous venez de dire vous est échappé, c'est-à-dire, Vous l'avez dit inconsidérément; Le mot que vous venez de dire m'a échappé, c'est-à-dire, Je ne l'ai pas entendu.
[b]f♛/b] On dit encore, Laisser échapper un secret.
[b]f♛/b] Il est quelquefois actif. Échapper le danger. Échapper la potence. Échapper la côte. Et alors il signifie Éviter.
[b]f♛/b] On dit proverbialement, L'échapper belle, pour dire, Éviter heureusement un péril imminent. Il l'a échappé belle.
[b]Échappé, ée. participe.
[b]f♛/b] On dit figurément et familièrement d'Un fou, que C'est un échappé des Petites-Maisons.
[b]f♛/b] On appelle Un cheval qui est engendré d'un Barbe et d'une cavale du pays, Un échappé de Barbe.
[b]f♛/b] On appelle figurément Échappé de Juif, Un homme qu'on soupçonne être de race Juive. Dans ces trois acceptions il est pris substantivement.
[b]f♛/b] On dit figurément et familièrement d'Un jeune homme inconsidéré et emporté, que C'est un cheval échappé.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • échapper — [ eʃape ] v. <conjug. : 1> • escaper v. 1100; lat. pop. °excappare « sortir de la chape », de ex et bas lat. cappa I ♦ V. intr. A ♦ Ne plus être pris. ÉCHAPPER DE, À (qqch., qqn). 1 ♦ Vieilli S enfuir (d un lieu), fausser compagnie à (qqn) …   Encyclopédie Universelle

  • échapper — (é cha pé) v. n. 1°   Échapper de.... s enfuir, s en aller. Échapper de prison.    Absolument. •   N en dois je point garder ? donc il faut avoir soin De le nourrir [ce peuple de souris] sans qu il échappe, LA FONT. Fabl. XI, 9. •   L eau si… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉCHAPPER — v. n. S évader, s esquiver, se sauver des mains de quelqu un, d une prison, de quelque péril, etc. Laisser échapper un prisonnier. Tous ses compagnons furent massacrés, et lui même n échappa qu à grand peine. Il s emploie ordinairement avec la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÉCHAPPER — v. intr. Se sauver des mains de quelqu’un. d’une prison, de quelque péril, etc. Laisser échapper un prisonnier. Tous ses compagnons furent massacrés, et lui même n’échappa qu’à grand peine. Dans cette acception, il a aussi la forme pronominale.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • échapper — vi. , s échapper : éshapâ vi. (Albanais.001b, Saxel.002), (è)skanpâ (001a), (è)skapâ (Arvillard.228). A1) échapper, ne pas revenir en mémoire, (au moment où l on parle) : éshapâ vti. (001,002), pâ rèmnyi gv.4 (001). Fra. Ça ne me revient pas (en… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • échapper —    On ne doit pas dire indifféremment, échapper à , ou, échapper de : on a échappé aux poursuites des archers, marque qu on n a pas été pris; il s est échappé des mains des archers, marque qu on a cessé d être où l on étoit …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • échapper — (v. 1) Présent : échappe, échappes, échappe, échappons, échappez, échappent ; Futur : échapperai, échapperas, échappera, échapperons, échapperez, échapperont ; Passé : échappai, échappas, échappa, échappâmes, échappâtes, échappèrent ; Imparfait …   French Morphology and Phonetics

  • s'échapper — ● s échapper verbe pronominal Sortir d un lieu, s en évader, le quitter par la ruse ou la force : Le lion s est échappé de sa cage. Partir discrètement d une assemblée, d une réunion ; s esquiver, s éclipser : Il s est échappé à la fin du dîner.… …   Encyclopédie Universelle

  • Laisser échapper quelque chose — ● Laisser échapper quelque chose ne pas le retenir ou ne plus le contenir : Il laissa échapper sa canne …   Encyclopédie Universelle

  • Faire, laisser échapper quelqu'un — ● Faire, laisser échapper quelqu un le faire, le laisser quitter un lieu, s enfuir de ce lieu …   Encyclopédie Universelle